C'est EGL qui le dit !


La fracturation hydraulique est une technique voulue par l'entreprise avant 2011

A ce titre, EGL a fait appel à la société américaine Gardes Energy, qui a un savoir-faire reconnu dans la fracturation des couches de charbon pour favoriser la migration du  méthane. « Pour le captage du gaz, une optimisation entre les techniques de forages horizontaux et de fracturation sera recherchée », déclare Gilbert Clark.

« Si les résultats sont probants - ce dont nous ne doutons pas -, nous engagerons l'exploitation en utilisant les techniques de forages horizontaux et de fracturation pour optimiser la migration du méthane » explique Gilbert Clark. (Géologue, ex Directeur Général d'EGL)


Fracturation hydraulique à Folschviller

« Nous utilisons des techniques de forage horizontales et de fracturation », explique la géologue Virginie Poirier. « Celles-ci consistent à faire craquer la couche de charbon pour libérer le gaz et permettre la migration du méthane vers la surface », précise-t-elle.


Y a-t-il  eu oui ou non des tests de fracturation à Folschviller ? 

Est-ce qu'ils ont permis les tests de productivité ?

La DREAL est actuellement incapable de nous renseigner à ce sujet. Cela semble relever du "secret industriel" ! Encore une manière de ne pas répondre.


Depuis 2011

Depuis l'interdiction de la fracturation hydraulique, la société affirme ne pas avoir besoin d'utiliser cette technique dans le sous-sol lorrain, le charbon serait naturellement fracturé.