Un député admet les risques

"Il y a des conséquences environnementales quand on creuse le sous-sol à 800 1000 800 mètres pour aller chercher le charbon. Après c'est beaucoup plus profond mais à 1000 m 1500 2000 m pour aller chercher le gaz, forcément on fracture le sous-sol [...].

Christian Bataille - Député du Nord

https://youtu.be/yNvh9C_OQyA